Feeds:
Articles
Commentaires

– –

 

Un jour comme un autre, quelconque, banal. Ou peut-être, au contraire, une journée pleine d’amertume, remplie de tristesse.
Le jour de trop.
Qui sait.
Un homme ordinaire, avec ses soucis. Un ras le bol quotidien, des mauvaises nouvelles à répétition.
Une soudaine étincelle qui consume tous rêves, toutes protections.
Difficile de prédire la réalité des choses.
Tant d’hypothèses pour si peu de réponses.
Lire la suite »

Publicités

A mes errances nocturnes

- Photo de la Compagnie NINCHAPZ ! (www.ninchapz.com) -

 

Semblant de définition (très) personnelle d’errances nocturnes :

Sens 1 (réel). Fait de déambuler dans l’obscurité tel un spectre, casque et musique de circonstance à l’appui. Malgré le côté noctambule, peut aussi s’appliquer les jours gris pluvieux.

Sens 2 (inconscient). Quand son cerveau, aux heures les plus sombres, s’égare et cogite tellement à ne plus différencier la réalité du fantasmé.

Lire la suite »

A trop chercher…

- -

 

Je cherche.
Je marche seul, je me dérobe.
Je me cherche, dans le passé, le présent, le futur.
Je fouille dans chaque recoin de ma mémoire anesthésiée, dans la réalité, dans mon imagination.
Je me cherche, je me fuis.
J’ouvre la porte de mon inconscient, pour la refermer aussitôt cadenas supplémentaires à l’appui.
Je cherche ce nœud qui me ronge, sans avoir le courage de m’en débarrasser définitivement.
Je pleure en mon intérieur, souris avec hésitation devant ces visages plus ou moins familiers.
Je cherche mon innocence mais je flirte avec ma noirceur.
Lire la suite »

Entre chien & loup

- -

« L’amour et la haine est un mélange pratique » (Dreyf)

 

Alexia. Petite soeur. Cela fait tout juste deux ans que tu es partie.
C’est malheureusement une réalité, aussi rude soit-elle.
Exprimé en termes simplistes : ça fait « bizarre ». Etrange de se dire que je n’ai plus l’occasion de te revoir, de rattraper ces quelques années perdues.
Je n’ai aucune envie de me plaindre, mais je sens que je vais me trimballer pendant très longtemps de lourds regrets. Que cela me serve de leçon, me dit mon côté rationnel. Que c’est injuste quand même, lui répond une autre partie de moi, la plus sombre, la moins réfléchie.
Cette même fraction de mon esprit qui est en colère. Qui secrète une rage et une hargne au plus profond de moi. Qu’il n’est pas facile de canaliser tout ça, tous ces sentiments qui s’entrechoquent dans mon corps. Autant sur le plan physique que mental.
Lire la suite »

Rg Top 2009

- -

Article publié sur le webzine « The French Touch ».

 

A défaut d’avoir eu le temps (le courage ?) de faire un bilan tout en musique de cette année 2009, le Rg Prod a malgré tout participé – modestement – au classement du webzine The French Touch. « Tous les (dé)goûts sont dans la nature ». « Il en faut pour tous les goûts ». Il est donc toujours bon de rappeler que ce genre d’exercice reste avant tout subjectif, et que ce n’est aucunement une vérité absolue. Et heureusement.
Voici donc les cinq que j’ai retenue pour cette sélection faite par une petite bande d’amateurs mais néanmoins passionnés de musique.
Lire la suite »

- -

Psykick Lyrikah – Acte (EP) 2007

 

Chaque « nerd » qui se respecte, chaque individu possédé par le démon de la musique, se doit de spéculer sur la spécificité et le génie d’un groupe. Assis devant son écran ou accoudé à un zinc, il est facile et rapide de cataloguer ou au contraire de mettre sur un piédestal. Il est cependant plus dur objectivement de porter un œil juste et critique sur n’importe quel artiste. Ceci s’avère d’autant plus vrai face à l’abondance de nouveautés emplissant les bacs physiques et virtuels.
Dérogeant à cette règle, il y a malgré tout des groupes qui semblent hermétiques ou presque au remue-ménage et passent outre les barrières. Parmi tant d’autres, Psykick Lyrikah trace son chemin hors des sentiers battus, préférant adopter une attitude et une marginalité sonore plutôt qu’être broyé, noyé, pris dans la tourmente d’une certaine uniformisation de la bande FM.
Lire la suite »

- -

Chronique publiée sur le webzine « The French Touch ».

 

DreyfJOURNAL DE RG PROD, 08 OCTOBRE 2009.
C’est une journée comme il en existe tant d’autres. Un soir pluvieux. Je regarde par la fenêtre les gouttelettes coulant le long de mon reflet. Sale mine que j’ai là, mal rasé, pas fermé l’oeil depuis plusieurs nuits. Le cendrier posé sur mon bureau s’avère lui aussi mal en point. Grouillant de mégots à la mine patibulaire, il me jette un regard noir de cendres. Je soupire.
Lire la suite »